Roadmap 2017 : première proposition


#1

Après une série de sprints de contribution, organisés entre avril et décembre 2016 en France et à l’international, l’OGP Toolbox a été présentée le 7 décembre 2016 au Palais de l’Élysée, lors du lancement du Sommet mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert. Plateforme collaborative qui recense les outils numériques utilisés dans le monde entier pour promouvoir la transparence, la participation et la collaboration dans l’action publique, l’OGP Toolbox vise à renforcer la démocratie et le pouvoir d’agir des acteurs publics, privés et de la société civile à travers le partage de ressources et d’expériences. Elle contient déjà plus de 1 230 outils, près de 180 cas d’usage et référence plus de 500 organisations.

Le hackathon OGP Toolbox, initié au Palais de l’Élysée le 7 décembre puis ouvert en continu au palais d’Iéna les 8 et 9 décembre, a permis aux communautés du gouvernement ouvert (administrations, porteurs de projets associatifs, collectifs de développeurs) de participer à son enrichissement tout au long du Sommet : en référençant de nouveaux outils, en partageant des cas d’usages, en développant de nouvelles fonctionnalités, en déclinant des plateformes existantes pour d’autres pays. Plus de 500 participants se sont réunis et 70 projets ont été développés. Ce hackathon, temps fort du Sommet, a donné l’occasion de dessiner un trait d’union entre des écosystèmes parfois éloignés, de lancer de nouvelles collaborations internationales et d’incarner une des priorités stratégiques de la Présidence française de l’OGP : la contribution et le soutien à la création de communs numériques.

Forte des enseignements tirés de ce premier cycle de lancement, l’équipe de l’OGP Toolbox propose une feuille de route pour l’année 2017 :

##1. IDENTIFIER : un référencement complet et à jour

Un des objectifs principaux de l’OGP Toolbox est de recenser l’ensemble des outils numériques (logiciels et services en ligne) utilisés dans le monde entier pour renforcer la démocratie et promouvoir la transparence, la participation et la collaboration dans l’action publique. Seul un catalogue complet et à jour permettra aux différents acteurs de trouver l’outil le mieux adapté à chaque initiative de gouvernement ouvert.

Pour garantir la mise à disposition de la base de données la plus exhaustive possible, nous consoliderons et approfondirons les actions menées en 2016 :

Construire un commun numérique en capitalisant sur l’existant : formaliser les collaborations existantes avec des initiatives similaires à l’international (Civic Stack, Wikidata, ParticipateDB, Civic Graph, Wiki de Nuit Debout…) et lancer de nouvelles collaborations (Framalibre, Nesta, Apps 4 citizens…) pour mutualiser les efforts autour d’un flux de données partagé et enrichi. L’objectif est de travailler sur le moissonnage régulier des différentes sources identifiées, sur la compatibilité des formats et des structures de données entre les différentes bases et sur la simplification de l’accès à la base de données de la Toolbox (publication sur data.gouv.fr).

Une base de données enrichie par le crowdsourcing et la modération communautaire : améliorer l’UI/UX à partir des retours des premiers utilisateurs pour encourager et fluidifier un maximum le crowdsourcing : mettre en place un parcours clair et simple de création et édition des fiches « outil », «organisation » et « cas d’usage ». L’OGP Toolbox propose un mécanisme de modération communautaire qui permet de trier de façon automatique les contributions provenant de différentes sources (moissonnage et crowdsourcing) à travers un vote ouvert sur les propositions de description ou de valeur.

##2. UTILISER : un outillage de bout en bout

L’objectif de l’OGP Toolbox est non seulement que les acteurs puissent identifier les outils numériques les mieux adaptés à chacune de leurs initiatives de gouvernement ouvert, mais qu’ils puissent effectivement s’en servir et se les approprier. L’année 2017 permettra de viser l’outillage de bout en bout, en rendant les solutions répertoriées accessibles et simples à utiliser pour des acteurs qui n’ont pas nécessairement des compétences techniques.

Cet objectif sera poursuivi en capitalisant sur des connaissances acquises lors de premières expérimentations menées par l’équipe ogptoolbox.org, tout en travaillant de façon collaborative avec un écosystème émergent d’experts en la matière :

Encourager la mise en place de mécanismes de déploiement automatique : le projet de mise à disposition simple et gratuite d’outils de consultation pour les administrations françaises, incarné par la collection d’outils de consultation recommandés par le gouvernement français, a permis de gagner une expertise technique dans la mise en place de mécanismes de déploiement automatique. Cette expérience, envisagée comme un « proof of concept », a été documentée de façon à la rendre reproductible et à formaliser les bonnes pratiques susceptibles d’être adoptées par d’autres acteurs. Ainsi, les développeurs des outils référencés dans la Toolbox seront encouragés à travailler sur la mise à disposition d’instances en « un seul clic ».

Mettre en place un réseau de partenaires capables de fournir l’infrastructure et d’accompagner les acteurs dans la prise en main des outils : de nombreux éditeurs s’engagent dans cette tendance et proposent des alternatives d’hébergement accessibles à des acteurs associatifs ou d’intérêt général. Des collaborations pourront être lancées pour contribuer à la mission d’outillage « de bout en bout » proposée par la Toolbox. Par ailleurs, il est prévu de constituer et d’animer un réseau d’administrateurs systèmes provenant des administrations pour les familiariser à la démarche, mutualiser l’administration des infrastructures nécessaires et accompagner des acteurs souhaitant se servir des logiciels de la Toolbox.

##3. AMÉLIORER : faire monter les logiciels et services en qualité

Un troisième objectif de l’OGP Toolbox est celui de créer une émulation positive entre les porteurs de projets. La plateforme, couplée des sprints et hackathons qui permettent aux différents acteurs de se rencontrer, a été conçue comme un espace où les développeurs puissent s’enrichir de la confrontation aux besoins réels des administrations, des tests et comparaisons des utilisateurs, des retours de leurs collègues, de nouvelles collaborations en France et à l’international.

2017 sera l’occasion d’ancrer les incitations à travailler sur la réutilisation, la traduction, l’interopérabilité, le débogage, l’accessibilité, la sécurisation et la montée en fonctionnalités des différents outils sur l’interface utilisateur :

Un référencement qualifié : l’algorithme qui classe les résultats d’une recherche sur la Toolbox sera très soigneusement construit pour véhiculer une vision partagée de la qualité d’un logiciel. Une première version qui sera soumis à un débat ouvert pondérera les outils selon (1) la quantité de cas d’usages associés au logiciel, (2) la quantité de pays dans lesquels le logiciel a été utilisé, (3) la quantité de type d’acteurs qui ont utilisé le logiciel. Il s’agit de mettre en avant une définition de la qualité d’un logiciel qui soit objective, quantifiable et basée sur l’expérience. Ceci en reflétant à quel point la solution est éprouvée et flexible, pouvant servir de vecteur pour des collaborations techniques entre administrations et acteurs de la société civile de différents pays.

Mobiliser des experts pour contribuer à la réflexion autour de critères de notation et de recherche : caractère libre ou propriétaire, hébergement des données, conditions d’utilisation, traitement des données personnelles… ? : de nombreux acteurs experts peuvent être mobilisés autour de la réflexion sur les meilleurs critères à même de décrire un outil numérique de manière utile et fiable. Cette réflexion nourrira le choix des champs des fiches à mettre en avant sur la Toolbox et le format d’une nouvelle fonctionnalité permettant de comparer des logiciels similaires entre eux.

##4. PARTAGER : une plateforme pour le partage d’expériences

L’OGP Toolbox est conçue comme une plateforme pour le partage d’expériences : des cas d’usage concrets, des recommandations sous forme de collections d’outils et, prochainement, la possibilité de construire des argumentaires autour des outils, permettent de profiter du savoir-faire des acteurs ayant déjà utilisé les solutions disponibles. Par ailleurs, des profils (photos, bios, actions menées sur la plateforme…) et la possibilité de partager des collections sur les réseaux sociaux ou d’insérer des widgets facilitent la prise de contact et le rayonnement du contenu de l’OGP Toolbox.

En 2017, la dynamique de réseau social sera approfondie à travers de nouvelles fonctionnalités :

Des recommandations sous forme de collections d’outils éditorialisées : les collections sont des listes d’outils recommandés par différents acteurs (gouvernements, administrations, organisations de la société civile…) qui peuvent être thématisés (outils de consultation, outils de data-visualisation, outils de cartographie…) ou regroupés selon un angle éditorial spécifique (outils les plus utilisés, outils favoris…). Axe éditorial de la Toolbox, les collections seront rendues plus performantes en termes de modularité, personnalisation, affichage. En 2017, des gouvernements, administrations et organisations de la société civile à l’international seront fortement mobilisées pour partager leur choix d’outils et, par ce biais, enrichir la base de données de la Toolbox.

La possibilité de construire des argumentaires autour des outils, des cas d’usages et des collections : une nouvelle fonctionnalité sera mise en production qui permettra de signaler les avantages et inconvénients d’un logiciel, les forces et faiblesses d’un cas d’usage et les bonnes questions à se poser face à une collection d’outils. Dans le but de mobiliser l’intelligence collective, cette fonctionnalité permettra de rajouter des arguments pour et contre, de voter pour des arguments et de faire remonter les arguments les plus partagés, c’est-à-dire de cartographier de façon dynamique la structure du débat. Ainsi, la Toolbox pourra monter en complexité dans la description des outils, cas d’usages et collections, en recueillant les points de vue et les retours d’expérience de différents acteurs.


OGPToolbox.org Association Launch Meeting - Réunion de lancement de l’association OGPToolbox.org